Le concept de Longue Traîne a été mis en lumière en 2004 par Chris Anderson, rédacteur en chef du site Wired, et tend à prouver que les articles les plus populaires, sur un site de vente en ligne, ne génèrent qu'une partie minoritaire du chiffre d'affaires, l'immense majorité de celui-ci étant pourvu par les très nombreux articles achetés uniquement à quelques exemplaires, l'effet de masse jouant à plein. Nous avons pu nous apercevoir que cette téhorie s'appliquait également parfaitement au référencement et au trafic généré par les moteurs de recherche, à tel point qu'il semble indispensable aujourd'hui de prendre en compte cette notion de Longue Traîne dans une stratégie de visibilité sur les moteurs de recherche. Explications...

On doit la notion de "longue traîne" (ou long tail en anglais) à Chris Anderson, rédacteur en chef de la revue Wired, qui a développé ce concept dans un premier aticle pour la revue dont il s'occupe, puis sur son site web (http://www.thelongtail.com/) ainsi que dans un livre intitulé "The Long Tail" (traduit en français également mais la plupart des personnes qui ont lu les deux versions semblent avoir préféré l'original).

Principe de la longue traîne

Le principe de la longue traîne est apparu à Chris Anderson lorsqu'il a pu explorer les statistiques de ventes de sites web de commerce électronique comme Rhapsody (téléchargement de musique), Netflix (vente de DVD) ou Amazon. En inspectant une courbe présentant en abscisse les produits vendus et en ordonnée le nombre de ventes, il s'est rapidement aperçu que la courbe pour chacun des sites étudiés ressemblait à ceci :

La partie rouge (la "tête" de la Longue Traîne) représente les best-sellers : peu de produits très populaires représentant de très nombreuses ventes. La partie jaune ("queue" de la Longue Traîne) est représentative de  produits peu vendus (parfois une à deux ventes par mois) mais en très grand nombre.

Le concept de Longue Traîne devient très intéressant lorsqu'on s'aperçoit qu'en fait, c'est la "queue" de cette Longue Traîne qui génère le plus souvent 80% du chiffre d'affaires de ce type de site... C'est ainsi un très grand nombre de produits vendus très peu souvent qui, par leur masse, représente la majeure partie du bénéfice d'un site web tels que ceux inspectés par Chris Anderson.

De plus, si ce concept se vérifie pour, par exemple, des livres papier, il n'en reste pas moins vrai qu'il existe un besoin impératif de stockage de ces exemplaires papier, et ce stockage représente un coût... L'idée de Longue Traîne est donc encore plus intéressante pour des produits numériques (films, musique, études au format PDF, etc.) pour lesquels le coût de stockage est aujourd'hui quasi nul... Si vous arrivez à proposer en ligne tout ce qu'il est possible d'écouter en termes de musiques sur la planète, soit des millions, voire des milliards de morceaux, le constat de la Longue Traîne fait que vous pouvez être quasiment sûr que chacun d'entre eux sera au moins acheté une fois sur une année, générant ainsi un chiffre d'affaire considérable...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.