Non, cet article ne vous décrit le dernier épisode de la série « Black Mirror » mais des outils très avancés de recherche de visage par reconnaissance faciale, disponibles quasiment pour tous et même parfois gratuitement. Les technologies émanant de Russie sont notamment très pointues dans ce domaine. Voici donc 5 moteurs de recherches d'ores et déjà disponibles, qui vous permettent de rechercher les photos d'une personne, de ses sosies ou tout du moins de gens qui lui ressemblent fortement. Des outils qui font parfois froid dans le dos et qui soulèvent bien sûr quelques interrogations en termes de respect des données personnelles. Quoi, ma gueule ?...

Par Christophe Deschamps, Consultant-formateur : veille stratégique, intelligence économique, social KM, e-réputation, mindmapping, IST (http://www.outilsfroids.net/).

En quelques années, la reconnaissance faciale, basée sur la cartographie 3D et le deep learning, est entrée dans notre quotidien d’une manière étonnante. Grâce à ces technologies, il est désormais possible de déverrouiller son smartphone (iPhone X dès 2017), d’authentifier les passagers dans les aéroports (c’est déjà le cas à Orly et Roissy-Charles de Gaulle), d’ouvrir un compte bancaire à la Société Générale, de se rendre à un évènement sans billet (société Artefact - https://www.artefact.com/), de payer en ligne chez Amazon et Alibaba ou chez un commerçant avec MasterCard (« selfie pay ») et bientôt d’accéder aux services publics en ligne grâce à l’application ALICEM qui devrait être déployée cette année (Authentification en LIgne CErtifiée sur Mobile - https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Alicem-la-premiere-solution-d-identite-numerique-regalienne-securisee).

Et les évolutions s’annoncent prometteuses… Avant 2022, selon une étude du cabinet Allied Market Research, le secteur devrait générer 8,7 milliards d'euros de revenus annuels, avec un taux de croissance annuel moyen de 21,3 % sur la période 2016-2022 (https://www.alliedmarketresearch.com/press-release/facial-recognition-market.html). Si les trois secteurs les plus ciblés par cette technologie sont la sécurité, la santé et le commerce, la recherche sur Internet, notamment dans sa composante d’investigation ouverte (OSINT) pourrait aussi en tirer parti. Nous allons donc dans cet article voir quels sont les services orientés « grand public » permettant d’utiliser la reconnaissance faciale.

Pimeyes - https://pimeyes.com/en/

Pimeyes est un service proposé par une société polonaise du même nom. Il permet, après téléchargement d’une photo, de trouver d’autres photos similaires mais aussi, et c’est bien sûr tout l’intérêt de cette technologie, des photos différentes de la même personne. Il ne s’agit donc pas ici de recherche d’images inversée classique comme le proposent Google, Bing Images ou Tineye. Ces outils et fonctionnalités, très pratiques par ailleurs, permettent de trouver des images similaires à une image donnée, des copies en somme (voir des plagiats…), mais n’extrapolent pas, comme les outils présentés dans cet article.

L'article n'est disponible ici que sous la forme d'un extrait.
Il est accessible en lecture intégrale uniquement aux abonnés à la lettre professionnelle « Réacteur » du site Abondance...

Cliquez ici pour vous abonner à la lettre 'Réacteur' !

Vous êtes déjà abonné ? L'article complet est disponible dans la zone "Abonnés". Cliquez ici pour vous identifier.


Plus d'infos pour les abonnés :

Plus d'infos pour les non-abonnés :