La place grandissante que prend le SEO dans la rédaction de contenus sur Internet met aujourd’hui à l’honneur la rédaction web. Maîtriser l’écriture optimisée pour le Web est sans aucun doute l’une des compétences les plus recherchées dans le monde du digital.  Mais cette rédaction web voit également arriver l’émergence d’une écriture simple et parfois simplifiée, avec son lot d’erreurs de grammaire, d’approximations de syntaxe ou encore de problèmes de conjugaison. L’optimisation des textes autour de requêtes ciblées et de mots-clés vient régulièrement nuire à la cohérence syntaxique de l’ensemble. Mais ce critère est-il pris en considération par les algorithmes des moteurs de recherche actuels ?

Il existe de nombreuses théories autour de l’orthographe et la grammaire dans les milieux SEO. Pour certains, l’orthographe n’influence pas du tout le référencement d’une page web : au contraire, se positionner sur des requêtes avec des fautes d'orthographe ou de frappe permettrait à un site d’attirer à lui tout internaute maladroit ayant fait la même erreur.

Pour d’autres, les fautes d’orthographe seraient considérées par Google comme un signal de mauvaise qualité pouvant nuire à un site web, voire le déréférencer.

Voici un petit tour d’horizon de ce que l’on sait aujourd’hui sur la prise en compte de l’orthographe dans les résultats des moteurs de recherche.

Que dit Google sur l’orthographe ?

Les recommandations de Google font de l’orthographe l’une des bonnes pratiques pour un bon référencement. Pour comprendre la logique de la prise en compte de l’orthographe par Google, il convient de revenir sur le contenu publié par l’entreprise à ce sujet. Google s’exprime peu sur cette thématique : quand il le fait, c’est bien souvent pour orienter ses utilisateurs dans la rédaction d’un contenu de qualité destiné au Web.

Les préconisations du site Google Search Central

Sur le site Google Search Central, on peut retrouver de manière explicite l’importance d’une bonne expression et d’une grammaire adéquate.

Ainsi, dans son « Guide pour débutant SEO » Google précise les points suivants :

« Les internautes apprécient le contenu bien rédigé et facile à lire » ;

« Négliger la rédaction d'un texte et y laisser des fautes de grammaire et d'orthographe » est une pratique à éviter ;

« Utiliser du contenu maladroit ou mal écrit » est une pratique à éviter.

Google regarde ainsi l’orthographe et la grammaire sous l’angle de l’expérience utilisateur : l’internaute appréciera une page web bien écrite et sans fautes. À aucun moment l’orthographe n’est explicitement citée comme variable de l’algorithme de Google pour positionner une page dans les SERP. Pourtant, cette approche de l’orthographe orientée vers l’utilisateur ne semble pas dénuée de conséquences sur le bon référencement d’un site web.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

 

Tristan de la Chevasnerie, Fondateur de l'agence Pierrot (https://www.agencepierrot.fr/)