L'outil Analyse de la Recherche (ou Search Analytics en anglais) de la Search Console de Google n'est pas toujours utilisé à bon escient par de nombreux webmasters. Pourtant, il peut s'avérer très intéressant en termes d'analyse de votre trafic SEO en de nombreuses occasions. Cet article en deux parties vous aide donc à mieux appréhender cette fonctionnalité grâce à de nombreux exemples concrets. Exploration...

Début de l'article :

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que Google a déployé dans la Search Console le rapport « search analytics » (« Analyse de la recherche » en français) et qui a remplacé l’ancien rapport « search queries » (« requêtes de recherches »). Plus récemment, le rapport s’est enrichi de nouvelles fonctionnalités. Cet outil fournit des données clé pour optimiser son site web. Mais son utilité est parfois sous-estimée par les webmasters, soit parce qu’ils n’ont pas su découvrir certaines données masquées dans l’interface, soit parce qu’ils ne font pas confiance aux données fournies dans les rapports.

En réalité, les informations obtenues grâce à cet outil sont d’un grand intérêt opérationnel. Pour vous en convaincre, nous allons explorer quelques cas d’utilisation pratique, dans un article découpé en deux parties. Dans cette première partie, nous allons voir comment exploiter les données pour des utilisations basiques. Dans une seconde partie, nous verrons quelques exemples d’utilisation avancée, mais également comment se servir de l’API, et des possibilités d’intégration des données dans d’autres outils de Google comme Google Analytics.

Visite guidée rapide de l’interface

Pour accéder au rapport, il faut se connecter à votre compte « Search Console », et ouvrir le menu « trafic de recherche » : le lien vers « Analyse de recherche » (Search Analytics en anglais) apparait.

En cliquant sur le lien, vous accéderez à l’interface de l’outil « Analyse de recherche ».

Il permet d’afficher 4 données clé (des « métriques ») sur des rapports produits en fonction de 6 dimensions. Les dimensions définissent les lignes des tableaux, et les métriques les colonnes.
v Les rapports peuvent ensuite être filtrés en fonctions de plusieurs critères. L’ensemble est donc en mesure de produire un grand nombre de rapports différents.

Fig.2. Le « sélecteur » du générateur de rapport « analyse de la recherche »

Les 4 « métriques » disponibles : clics, impressions, CTR, position

L’outil vous donne accès à quatre « métriques » que vous pouvez décider d’afficher ou non à l’aide d’une case à cocher sur les graphiques et les tableaux produits par l’outil :
• Les clics ;
• Les impressions ;
• Le CTR (le ClickThrough Rate, le ratio clics/impressions) ;
• Et la position (moyenne).

Nous reviendrons dans le prochain article sur ce que mesurent précisément ces métriques, qui sont souvent mal comprises. Et nous nous intéresserons en particulier aux raisons pour lesquelles un outil de web analytics mesure un nombre de sessions provenant des moteurs de recherche différent des données de clics affichées dans les rapports search analytics.
...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.