Panique chez les référenceurs, l’outil de planification des mots clés de Google Adwords, l’outil le plus connu pour connaître un volume de recherche sur une requête précise, ne donne plus de données complètes sur les requêtes mensuelles tapées par les internautes. L’outil fournit dorénavant une fourchette sur le volume de recherche, et regroupe certains termes ensemble. Peut-on contourner cette limitation ou trouver des solutions alternatives ? Globalement, c’est difficilement réalisable, comme nous allons le démontrer ici.

Par Daniel Roch


Ce qui a changé

Depuis Août dernier, l’outil de planification des mots clés d’Adwords a changé la manière dont les résultats étaient affichés. Auparavant, l’outil de Google affichait de manière relativement précise le volume de recherche moyen sur les 12 derniers mois, comme le démontre la figure 1.


Fig. 1. L’ancienne interface de l’outil.

Depuis le mois d’Août, l’outil ne donne maintenant que des fourchettes de recherche (figure 2).


Fig. 2. Les nouvelles données de l’outil de Google Adwords

Autre changement : lorsqu’on fait une recherche via cet outil, des regroupements sont effectués sur certains termes, comme indiqué sur la figure 3.


Fig. 3. L’outil de planification vous indique qu’il a regroupé certains termes ensemble

En d’autres termes, Google a effectué plusieurs modifications :

  • Il affiche des tranches de volumes de recherche par multiples de 10 :
    • 0 recherche ;
    • Entre 1 et 100 ;
    • Entre 100 et 1 000 ;
    • Entre 1 000 et 10 000 ;
    • Entre 10 000 et 10 000 ;
    • Plus de 1 million.
  • Il regroupe certaines requêtes ensemble, ce qui ne permet plus de les distinguer. Ce n’est d’ailleurs pas systématique, mais globalement l’outil de planification des mots clés a tendance à regrouper :
    • les termes singulier et pluriel ;
    • les acronymes et leur signification ;
    • les mots clefs abrégés avec leur forme non abrégée ;
    • les formes conjuguées d’un même verbe ;
    • les mots avec accents et sans.

L’annonce n’a d’ailleurs pas été faite sur les blogs officiels, mais  sur la page communautaire de Google Adwords : https://www.en.advertisercommunity.com/t5/AdWords-Announcements/Updates-to-the-Keyword-Planner-Tool/m-p/601961

Ce groupement de termes est d’ailleurs souvent réalisé sur des termes proches au niveau orthographique, mais pas forcément au niveau des résultats affichés dans Google. C’est d’ailleurs MOZ qui a analysé en premier cette absence de similarité. Ils ont ainsi testé si les regroupements de termes impliquaient une similarité de résultats dans le moteur de recherche. Par exemple, si Google regroupe « concessionnaire » et « concessionnaires » mais pas « garage », est-ce parce que pour les deux premiers les résultats sont identiques ? Les résultats de cette première étude, qui sont à prendre avec du recul, indiquent que cette similarité est présente de manière relativement équivalente entre des termes regroupés et des termes qui ne le sont pas, ce qui tendrait à prouver que ce regroupement n’est pas réalisé uniquement sur des termes que Google juge similaires.


Fig. 4. Les résultats de l’analyse de Moz.

Source : https://moz.com/blog/google-grouping-keyword-volumes-what-does-this-mean-for-seo

L’annonce de Google indique notamment :

  • que cette modification ne s’applique pas à tous les utilisateurs d’Adwords : si l’on résume, ceux qui verront la nouvelle interface limitée sur les chiffres sont :
    • Ceux qui ne dépensent pas assez d’argent ;
    • Ceux qui ont une utilisation trop intensive de l’outil.
  • que l’API d’Adwords fonctionne elle toujours correctement.

Les problématiques que cela pose

Lors d’une optimisation ou d’un audit de référencement naturel, cela pose différentes problématiques.

La première est que cela vous empêche de connaître les termes les plus intéressants. Avec des fourchettes de recherche aussi larges, les données ne sont pas assez exploitables. Prenons un exemple où trois termes seraient dans la même tranche de volumes de recherches (10 000 à 100 000), alors que se positionner en 1ère place n’aurait pas du tout le même impact :

  • Mot clé 1 : 11 000 recherches
  • Mot clé 2 : 50 000 recherches
  • Mot clé 3 : 95 000 recherches

Le risque est de travailler les trois termes avec le même effort, alors que l’un d’entre eux aura un retour sur investissement bien plus important sur le trafic.


Fig. 5. Impossible ici de savoir le vrai volume de recherche sur ces termes liés au SEO.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Daniel Roch
Consultant WordPress, Référencement et Webmarketing chez SeoMix (http://www.seomix.fr)