Dans le domaine de la recherche d'informations, on entend de plus en plus parler des systèmes de réseaux sociaux. Le fait que Google ait lancé, par l'intermédiaire de l'un de ses chercheurs, l'outil Orkut, renforce encore le faisceau de convergence entre ces systèmes et les moteurs de recherche. Il nous a  semblé intéressant, dans ce cadre, de faire un point sur ces outils innovants, aux concepts relativement nouveaux, et de tenter de définir leur possible future interaction avec le monde de la recherche sur le Web.

Les réseaux sociaux ont pour objectif de reproduire sur le Web les modes d’interactions et d’échanges qui prévalent entre amis. Ces sites permettent à l’internaute de définir son profil public, de cartographier ses relations et d’optimiser la gestion de ses contacts en vue d’accomplir certaines tâches.

On estime à environ 7 millions le nombre d’internautes utilisant actuellement les réseaux sociaux dans le monde (Forrester Research - 15/07/2004), un chiffre qui devrait considérablement croître si l’on considère le succès de sites tels que Friendster pour le grand public ou LinkedIn pour les professionnels.

Le fort développement des réseaux sociaux a déjà un impact sur les portails « traditionnels ». A l’instar de Google, avec le lancement de son service Orkut, les portails intègrent en effet de plus en plus ces technologies en vue d’améliorer la pertinence des résultats des recherches et de stimuler les usages des outils de communication.

Typologie et modes de fonctionnement des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux s’appuient sur la théorie des six degrés, une théorie selon laquelle le degré maximum de séparation entre deux individus est de six personnes. La théorie des six degrés de séparation (appelé aussi « Small World Effect ») a été élaborée en 1967 par un chercheur de l'Université Harvard nommé Stanley Milgram. Il avait choisi au hasard des habitants d'Omaha et leur avait demandé d'expédier des colis à un habitant de Boston identifié par son seul nom et son métier et pas son adresse. Les expéditeurs devaient envoyer le colis à une personne qu'ils connaissaient, et qui leur paraissait être la plus susceptible de faire progresser le colis vers Boston. Il avait fallu, chaque fois, entre six et sept étapes au colis pour atteindre sa destination.

Il existe trois grands types de réseaux sociaux : les réseaux grands publics, les réseaux ciblant uniquement les professionnels et les solutions pour entreprises.

Typologie des réseaux sociaux

Source : Abondance, Forrester Research (15/07/2004)

Les réseaux sociaux partagent plusieurs caractéristiques :

- L’utilisateur enregistre un profil plus ou moins complet définissant son identité et ses centres d’intérêts. Les profils apportent de la valeur ajoutée aux réseaux.

- Il peut visualiser son propre réseau et les réseaux de ses contacts.

- Une autorisation lui est le plus souvent nécessaire pour entrer en relation avec les membres des réseaux de ses contacts. Cette autorisation permet d’éviter que le réseau ne soit utilisé pour spammer les membres et de générer un sentiment de confiance.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.