Les places de marchés, comme Amazon ou La Fnac, permettent aux sites e-commerce de vendre leurs produits sur d’autres sites que le leur. Mais ces marketplaces peuvent vous nuire avec une problématique simple : le contenu dupliqué, puisque ce sont les mêmes produits qui seront vendus, parfois avec le même descriptif, sur ces différentes adresses et parfois sur des sites bien plus puissants que vous en termes de SEO. Alors comment le détecter et comment l’éviter ? Voici notre réponse...

Par Daniel Roch


Une Marketplace, c’est quoi ?

Une place de marché, ou marketplace, est un site qui vous autorise à vendre vos produits en échange d’une contribution financière. La plus connue de toutes est certainement Amazon, ce qui lui permet d’ailleurs d’être le plus gros site e-commerce au monde grâce à toutes les références produits vendues par l’ensemble des différents commerçants dans le monde.

On peut cependant en citer bien d’autres :

  • Cdiscount ;
  • La Fnac ;
  • Rue du commerce ;
  • Pixmania ;
  • Etc.


Fig. 1. Un exemple des vendeurs qui existent sur une même fiche produit sur le site Rue Du Commerce.

Le fonctionnement est similaire sur chacune d’elles :

  • Le vendeur envoie un flux produits (la liste de ses produits avec leurs caractéristiques) ;
  • La place de marché se charge de la vente ;
  • Le vendeur est informé et se charge de l’expédition (parfois, c’est la place de marché qui peut aussi prendre en charge cet aspect) ;
  • La place de marché prélève une commission.

Pourquoi se lancer dans une marketplace ?

Cela permet au vendeur de bénéficier de la visibilité de la place de marché où il sera présent. Si par exemple vous lancez un site e-commerce, celui-ci mettra du temps à avoir de la notoriété : être présent sur La Fnac, sur Amazon ou sur Rue du Commerce peut donc décupler les ventes et la notoriété très rapidement.

Faites cependant attention au coût et à la marge : les commissions prises par les places de marché peuvent être importantes, surtout dans les secteurs d’activité où les prix sont tendus. Par exemple, certaines places de marché peuvent prendre 15% du chiffre d’affaires généré.

Les problématiques des marketplaces

Les places de marché ont tout intérêt à faire en sorte que vous vendiez un maximum de produits chez elles et le moins possible chez vous, tout en évitant de vendre sur les places de marché concurrentes. Elles ont donc tout intérêt à vouloir travailler leur propre référencement et la mise en avant des produits.

Cela amène plusieurs problématiques et contraintes :

  • La gestion des flux produits : chaque place de marché va avoir son propre format de fichier produit à envoyer. C’est une vraie contrainte car cela impose des temps de développement plus ou moins longs en fonction de chaque site sur lequel on souhaite vendre ;
  • Des besoins différents pour convertir : vos textes vont s’afficher différemment sur chaque site, et chaque place de marché ne cible pas les mêmes clients. Il faut donc affiner le contenu pour convertir, place de marché par place de marché (par exemple sur Amazon, avoir une liste à puce dans le descriptif court est un vrai plus – source) ;
  • Et le pire d’entre eux : la duplication de contenus entre votre site et la place de marché ou bien encore entre les différentes places de marché. Cela peut réduire à néant votre référencement naturel si la problématique n’est pas anticipée.

Le duplicate content, c’est quoi ?

Le contenu dupliqué est le fait de retrouver l’intégralité ou une grande partie d’un contenu sur différentes URL. Cela nuit au référencement naturel et cela rend bien plus complexe le crawl et l’indexation d’un site.

Le duplicate content interne

Le premier type de duplicate content est celui interne à un site, où l’on va retrouver notre contenu sur plusieurs URL et le même nom de domaine. C’est surtout un élément qui va freiner le moteur de recherche lorsqu’il va analyser le site (crawl et indexation) et qui va l’empêcher de bien indexer chaque URL (certaines étant ignorées par ce dernier).

Le duplicate content externe

Celui-ci est bien plus bloquant : Google va trouver le même contenu sur différents noms de domaines. Il va donc considérer que l’un des sites est l’auteur d’origine et les autres des copies. Malheureusement, Google va systématiquement conclure que le site le plus populaire est celui à l’origine du contenu. Pire encore, si vous n’avez pas le monopole sur le produit, rien n’empêche d’autres vendeurs de copier/coller vos descriptifs, vos images, etc.

Et sur les places de marché ?

Sur les places de marché, on va retrouver les deux typologies de contenus dupliqués :

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Daniel Roch, consultant WordPress, Référencement et Webmarketing chez SeoMix (http://www.seomix.fr)