Le récent incendie des serveurs de l’hébergeur OVH ont mis en avant l’impact parfois catastrophique des problèmes techniques sur le référencement naturel, et plus globalement sur la continuité de service des sites web. Dans une stratégie web, il faut donc impérativement prévoir le pire et savoir comment réagir en fonction de la nature du problème technique, surtout quand on aborde les problématiques de référencement naturel. Voyons donc cela en détails.

Pourquoi est-ce important ?

Quand un site web, quel qu’il soit, rencontre une problématique technique, l’impact peut être multiple. Bien entendu, tout dépend de la nature et de la durée de celle-ci, mais cela peut parfois fortement nuire au propriétaire du site (que ce soit une entreprise, une association ou encore un particulier).

Le premier problème qui vient en tête est celui sur le chiffre d’affaires et/ou sur les conversions (inscriptions, abonnements, téléchargements, etc.). Tant que le site est totalement ou partiellement indisponible, aucune vente ou conversion n’est possible. De même, cela nuit à l’expérience utilisateur : un visiteur arrivant sur une page d’erreur risque d’avoir une image dégradée du site, et dans le pire des cas, il est tout à fait possible qu’il ne revienne jamais.

Ces deux problématiques sont celles auxquelles on va penser le plus facilement. Mais deux autres se posent : la sécurité et la préservation des données d’une part, et surtout le référencement naturel d’autre part.

Si l’on prend le premier problème, un site qui rencontre un problème technique peut provoquer une perte ou une fuite de données (comptes clients, factures, historique de commande, stock et ainsi de suite). Prenons quelques exemples :

  • Lors d’un crash serveur (comme l’incendie d’OVH), les données peuvent être irrémédiablement perdues ;
  • Lors d’un piratage, les données peuvent avoir été transmises à des tiers non autorisés ;
  • Lors d’erreurs techniques (serveur surchargé, erreurs PHP, etc.), les données en cours de saisies peuvent être perdues ou corrompues, ou elles peuvent être exposées publiquement.

Seconde problématique à laquelle on ne pense pas immédiatement : le SEO. Dès que lors que son site est indisponible ou qu’il affiche des erreurs, les moteurs de recherche vont crawler et indexer ces éléments. Malheureusement, la sentence est souvent assez rapide (entre quelques heures et quelques jours) : désindexation de certains contenus, perte de positionnement, etc.

En d’autres termes, un site totalement ou complètement indisponible peut avoir de lourdes conséquences à court et moyen terme.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Daniel Roch, consultant WordPress, Référencement et Webmarketing chez SeoMix (https://www.seomix.fr)