Espotting, l'un des acteurs majeurs du positionnement publicitaire au coût par clic (CPC, à opposer au CPM, coût par mille) en Grande-Bretagne (l'autre acteur étant GoTo, bien sûr), débarque en France avant la fin de l'année, normalement début décembre, avec dans ses valises bon nombre de contrats signés avec des sites portails et des outils de recherche francophones. Le CPC (coût au clic) consiste à faire payer les annonceurs pour des liens présentés sur les pages de résultats des outils de recherche, mais uniquement si l'internaute clique sur ce lien. GoTo et Espotting sont aujourd'hui les deux sociétés les mieux implantées en Europe sur ce marché. On l'oppose généralement au CPM (les offres de positionnement publicitaire de Voila et de Nomade.fr, décrites dans notre lettre du mois dernier, sont, par exemple, basées sur le CPM), pour lequel l'annonceur paye le nombre de fois où le lien sera affiché, qu'il soit cliqué ou non.

Encore peu connu en France, Espotting a déjà bon nombre de clients en Grande-Bretagne, comme :

- Lycos et Hotbot UK : 5 résultats payants affichés (3 de côté, sur la droite ou la gauche selon le site, et deux en bas de page dans chaque cas). - Looksmart UK : 3 premiers résultats affichés.
- Searchengine.com : moteur de recherche par défaut.
- ASK Jeeves UK : 10 résultats payants affichés en bas de page et 3 résultats payants affichés spécifiquement pour les résultats "shopping".

- Dogpile (métamoteur) : 10 résultats payants affichés. - Kelkoo au niveau européen (en cours).

Plus d'autres portails et outils de recherche, moins connus en France : UK Plus (5 résultats), EasyEverything Cafes, NTL, BTOpenworld, The Sun, UKOnline, ClaraNet Default, FreeUK, Searchgate Web Search, Netimperative.com, Peoplebank.com, Micromart, Musicmart, Justbooks.co.uk, Virginstudent.co.uk, Peoplenews.com, etc.

L'offre peut prendre plusieurs formes : proposition des premiers liens uniquement (les 3 ou 5 premiers, par exemple) jusqu'à l'affichage de tous les résultats proposés.

Espotting prend en compte aujourd'hui 100 millions de recherches par mois et a un taux de pénétration de 66% outre-Manche. Il gère 4 000 annonceurs (contre 1 500 à GoTo UK, à ce qu'il semble) pour 1 000 sites affiliés.

La société a été lancée en septembre 2000 et emploie aujourd'hui 60 personnes. Son expansion se limite, pour l'instant, à l'Europe. Après la Grande-Bretagne, Espotting va donc s'implanter en France et en Allemagne et mettre en ligne ses premières prestations début décembre 2001.

Affichage des liens payés ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ses premiers clients dans l'Hexagone seront, sans surprise, Lycos et HotBot. Les sites français (www.lycos.fr et www.hotbot.fr) verront donc des liens achetés fleurir sur leurs pages de résultats, exactement sous la même forme que sur les sites anglais (www.lycos.co.uk et www.hotbot.co.uk). Pour avoir une idée de ce que celà peut donner, tentez la requêtes "cars" sur Lycos UK : http://search.lycos.co.uk/cgi-bin/pursuit?matchmode=and&mtemp=main&etemp=error& query=cars&cat=brit

et sur HotBot UK :
http://www.hotbot.lycos.co.uk/result.html?query=cars&bool=all &z=1111121111111111211&languagefield=any&numresult_field =10&description_field=full&uk=ww&hs=s

Dans les deux cas, l'information est affichée en deux "pavés" : le premier contient trois liens (les trois classés premiers aux enchères, voir plus loin) et est appelé "Sponsored Links". Il est affiché à droite de l'écran sur Lycos et à gauche sur Hotbot.
Le deuxième, proposant les deux liens situés en 4ème et 5ème position aux enchères au moment de l'interrogation, sont situés en bas d'écran, sous l'appellation "Sponsored Links to cars:". Les liens affichés sont rigoureusement identiques sur les deux sites. Il en sera de même sur Lycos France et HotBot France à partir du 1er décembre prochain, donc.

Mais ces deux outils de recherche ne seront pas les seuls à être pris en compte par l'offre Espotting. Looksmart France prendra également en compte ces résultats. Sur le portail français de Netscape (http://www.netscape.fr), 75% de la recherche par défaut en seront également issus, ainsi que les trois premiers résultats de la zone "recherche" du site (http://home.netscape.com/fr/escapes/search/netsearch_0.html). Et d'autres partenariats sont en train d'être signés.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.