Le référencement de sites web dynamiques est l'une des principales sources d'interrogations des webmasters actuels. Après avoir longtemps été un facteur totalement bloquant pour les moteurs de recherche, la situation s'est assouplie depuis quelques temps. Le mois dernier, nous avons étudié quels sont les types de pages qui sont compatibles avec les moteurs et ceux qui ne le sont pas, ainsi que  les problèmes posés aux moteurs par les sites dynamiques. Ce mois-ci, nous traitons des sept différentes façons de traiter le problème proposées par les sociétés de référencement actuelles.

Nous avons vu, le mois dernier, que les sites web dynamiques sont parfois des obstacles pour les moteurs de recherche, mais que la situation a plutôt tendance à s'améliorer. Cependant, parfois, certaines pages représentent un réel obstacle pour les robots et il faut intervenir, mettre en œuvre une procédure spécifique, pour faire en sorte qu'un site soit indexé par les Google et consort.

Dans ce cas, il existe plusieurs façons de prendre en compte le fait qu'un site web soit dynamique. Les référenceurs professionnels proposent, la plupart du temps, plusieurs solutions, parfois très différentes. Ce sont ces diverses solutions que nous allons passer en revue dans ce deuxième article. Commençons par la technique la plus souvent pratiquée...

Solution 1 : la page satellite

Il s'agit là de la solution la plus souvent proposée sur le marché par les sociétés de référencement. Elle est simple dans sa conception et revient à dire : "Votre site est dynamique et peut présenter des blocages pour les moteurs ? Pas de problèmes, nous allons créer de nouvelles pages, spécialement construites pour le référencement et ce sont sur celles-ci que nous allons travailler."

Une page satellite (ou page alias, fantôme, doorway et bien d'autres noms, différents selon la société de référencement mais reposant tous sur la même philosophie) est une page HTML optimisée pour un mot clé ou une expression donnée et contenant une redirection - le plus souvent en Javascript -  vers une page "réelle" du site.

La page satellite est donc prise en compte par le moteur qui, si elle est bien optimisée, la classe en bonne position sur le mot clé pour laquelle elle a été constuite. Lorsque l'internaute clique sur le lien, dans la page de résultat du moteur, il va vers la page satellite et la redirection automatique qu'elle contient le renvoie directement vers la page du site web final. Le tour est joué.

Avantages de la page satellite :

- Le site web en lui-même n'est pas touché, pas modifié, le client garde donc la totale maîtrise de son contenu et de ses pages web et sous-traite totalement l'aspect "référencement". Les pages satellites peuvent même être hébergées chez le référenceur, comme cela se passe souvent.

- La page satellite n'étant pas vue par l'internaute, le référenceur peut réellement travailler de façon pointue son contenu et son optimisation.

Inconvénients de la page satellite :

- Son contenu appartient parfois au référenceur, notamment s'il héberge lui-même les pages satellites de son client. Certains contrats peuvent ne pas être très clairs à ce sujet. Si le client change de référenceur, il lui faudra peut-être redémarrer le travail à zéro. Si vous désirez passer par ce type de prestation, assurez-vous bien que les pages satellites développées pour votre société restent votre propriété en fin de contrat...

- Il est toujours plus difficile d'obtenir un bon PageRank (la popularité selon Google) sur une page satellite que sur une page réelle du site. En effet, il est rare que les sites qui pointent vers vous aient établi des liens vers vos pages satellites... Même si un maillage complexe et élaboré de différentes pages satellites entre elles permet de pallier le plus souvent ce problème, on ne sait pas vraiment jusqu'à quand cela va fonctionner...

- Certains moteurs de recherche indiquent clairement dans leurs conditions générales d'utilisation qu'ils sont contre ces techniques (même s'ils ne les combattent pas toujours de façon assidue). Voir plus loin dans cet article.

- Certaines sociétés de référencement ou webmasters font, malheureusement, réellement n'importe quoi avec les pages satellites (mots clés n'ayant aucun rapport avec le contenu du site, liens cachés, etc.) actuellement, ce qui risque de discréditer cette méthode aux yeux des moteurs. La situation nous rappelle un peu celle que l'on a connu avec les balises Meta, qui étaient une superbe zone d'information pour renseigner les moteurs sur le contenu d'une page et une parfaite opportunité pour le référencement. Beaucoup de gens ont usé et abusé de cette possibilité et l'ont dénaturée. Résultat : les moteurs n'en tiennent plus compte ou si peu... En sera-t-il de même dans le futur avec les pages satellites ? La question, à notre avis, reste posée... On a, d'ailleurs, vu depuis environ un mois bon nombre de page satellites dégringolant dans les résultats de Google, certains référenceurs perdant du jour au lendemain plus de 20% de leur trafic. Google aurait-il commencé une "chasse aux pages satellite" ?

Ceci dit, il serait faux de dire que la technique de la page satellite ne fonctionne pas aujourd'hui. Elle représente même une véritable alternative pour pallier les problèmes techniques dûs au dynamisme d'un site. C'est un peu la "solution de repli", à nos yeux, s'il n'existe pas de réelle solution d'intervenir directement sur le site, son contenu et ses urls pour les optimiser, ce qui reste, à notre avis, toujours la meilleure solution de référencement.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.