L'utilisation des sous-domaines est une action essentielle pour démultiplier sa visibilité dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Mais le propriétaire de site web se heurte souvent à une question primordiale : comment créer des sous-domaines de type "actu.monsite.com" ou "produits.monsite.com" da la façon la plus efficace possible ? Nous explorons dans cet article les différentes voies qui s'offrent à vous pour réaliser ce type de création de la meilleure des façons possibles...

Intérêt du dous-domaine dans le cadre d'un référencement

Le terme de sous-domaine désigne une adresse de type mot-clé.votresite.com par opposition à un nom de domaine "classique" comme www.votresite.com. Mais le terme de "sous-domaine" peut être contesté (voir paragraphe suivant) puisque www.votresite.com peut être considéré lui-même comme un sous-domaine où "mot-clé = www"...

L'idée de l'utilisation des sous-domaines en termes de référencement vient du fait que pour les moteurs, des adresses comme www.votresite.com, actu.votresite.com, produits.votresite.com et clients.votresite.com représentent toutes des sites web distincts. Créer plusieurs sous-domaines correspondant chacun à une zone de votre site peut donc démultiplier votre site en plusieurs "mini-sites" et augmenter ainsi votre visibilité dans les pages de résultats des moteurs.

En effet, ces derniers pratiquent ce que l'on appelle le "clustering". Ce terme signifie que, pour un site web donné, le moteur n'affichera au maximum que deux pages pour une requête donnée, la seconde étant le plus souvent décalée vers la droite.

Exemple de clustering sur Google : pour un mot clé, un site web donné

 ne proposera que deux pages au maximum dans les résultats affichés.

Pour obtenir une meilleure visibilité, vous pouvez alors créer des sous-domaines différents pour chaque "zone" de votre site. Chacune de ces zones étant considérée comme un site à part entière par les moteurs, votre "capacité de visibilité" s'en trouve démultipliée d'autant...

Pour en avoir le cœur net, tapez le mot clé "abondance" sur Google et regardez le nombre de sous-domaines du site abondance.com affichés sur la première page de résultats :

Sur les 10 résultats affichés, les adresses www.abondance.com, outils.abondance.com, blog.abondance.com, actu.abondance.com et annuaire.abondance.com trustent la moitié des liens... Ces positionnements auraient été impossibles sans l'utilisation des sous-domaines...

Avant tout, ne pas faire n'importe quoi...

Attention cependant de ne pas faire "n'importe quoi" dans le cadre de la création de ces sous-domaines. Cette stratégie doit être mise en place avec "bon sens" pour augmenter de façon très forte votre visibilité sur les moteurs de recherche. Mais retenez bien que cette possibilité n'est acceptable que si elle est utilisée avec parcimonie et loyauté. La première motivation pour créer un sous-domaine doit toujours être de fournir un "raccourci" à l'internaute pour aller plus vite à l'information présente sur une page interne d'un site. D'ailleurs, Google lui-même les utilise (labs.google.com, news.google.fr, images.google.com, etc.). Mais si cela devient une stratégie de référencement plus ou moins "tordue", cela sera rapidement risqué tout en se rapprochant du spam... Suivez donc ces différents conseils pour éviter tout problème :

- Créez des sous-domaines qui correspondent réellement à des zones globales d'information de votre site. Evitez de créer un sous-domaine par page web par exemple...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.