Résumé de l'article :

Nous continuons notre série d'articles sur le référencement de sites Flash avec le script sIFR (pour Scalable Inman Flash Replacement) qui permet de remplacer des éléments textuels par des éléments Flash dans une page web. Ajoutant une couche technologique par-dessus le code source, ce système, officiellement approuvé par Google, donne la possibilité aux moteurs d'accéder au contenu de base d'un site web créé en Flash... Explications...

Début de l'article :

Principes de base

Un objet Flash (extension en .swf) est par nature indéchiffrable (ou mal compris) par les moteurs de recherche, même si certains d'entre eux (tel que Google) peuvent utiliser l'outil Search Engine SDK Technology (http://www.adobe.com/licensing/developer/) développé par Adobe pour extraire des informations clé de ce type de fichier.

La plupart du temps, quand on parle de référencement Flash, on parle donc d'optimiser le contenu des pages web (au format HTML) "hors Flash" et de proposer ainsi des éléments lisibles par les moteurs de recherche pour compenser l'illisibilité du Flash par les dits moteurs.

L'enjeu d'un bon référencement de ce type de site est donc de proposer un contenu lisible par les moteurs tout en conservant l'attractivité d'une animation Flash, susceptible d'attirer les internautes. Pas si simple...

Techniques problématiques

Pourtant, il existe de nombreux moyens de proposer un contenu accessible uniquement aux moteurs de recherche, tout en conservant les animations Flash sur le site. Le problème est que la plupart des techniques sont sanctionnées par les moteurs de recherche.

...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.