Résumé de l'article :

Il arrive parfois (souvent ?) que certains sites web se plaignent de leur référencement auprès des moteurs de recherche (ou de leur société de référencement), estimant que leur positionnement devrait être meilleur par défaut, arguant par exemple du fait qu'ils sont leaders dans leur domaine. Ils n'arrivent pas à comprendre que Google et consorts placent devant eux d'autres sites web estimés par l'éditeur comme moins pertinent. Un tel éditeur peut-il alors porter plainte devant la justice pour demander un meilleur positionnement ? Peut-on attaquer directement un moteur pour un référencement naturel insatisfaisant ? Réponse...

Début de l'article :

Les moteurs de recherche et les résultats naturels sont devenus si importants, voire vitaux pour les acteurs commerciaux que le référencement est devenu indispensable pour de nombreuses entreprises. C'est dans ce cadre que de nombreuses sociétés de référencement ont vu le jour, afin d'optimiser le positionnement de ces entreprises. Mais, la science du positionnement n'est pas une science exacte et malgré un excellent travail, il peut arriver que le positionnement final ne soit pas satisfaisant pour certains éditeurs de sites web.

Ainsi, il peut arriver que certains soient déçus voire vindicatifs à l'égard des moteurs, leur reprochant de "mal faire leur travail" en ne les référençant pas conformément à leurs attentes. Vient alors la question : "peut-on attaquer un moteur pour référencement naturel insatisfaisant ?".

La suite de cet article est réservée aux abonnés.