L'Ajax est une technologie très intéressante pour accélérer l'affichage de pages pour lesquelles seule une partie du contenu doit être mise à jour lors de l'affichage. Malheureusement, son incompatibilité avec Google et les autres moteurs de recherche la rend complexe à mettre en oeuvre et à référencer. Voici donc trois solutions techniques pour s'affranchir de ces obstacles et obtenir une meilleure indexation de vos contenus générés grâce à l'Ajax...

Cet article fait partie de la Lettre Réacteur #129 du mois de septembre 2011

Début de l'article :

La vitesse et l'ergonomie sont des atouts dont un site ne peut plus se passer aujourd'hui, tant au niveau de l'expérience utilisateur que du référencement naturel. Pour optimiser ces éléments de manière simultanée, il est donc possible d'utiliser de l'Ajax : l'Asynchronous Javascript and XML.

Cette technologie permet de charger de manière dynamique des contenus, sans pour autant recharger l'intégralité de la page. Cela réduit donc les temps de chargement, tout en donnant une sensation de navigation plus fluide pour l'utilisateur.

Le problème en SEO, c'est que l'Ajax n'est pas compris par Google et les autres moteurs de recherche : autrement dit, tout contenu chargé avec cette technologie est invisible, à moins de prendre les bonnes mesures pour les faire indexer.

L'Ajax, c'est quoi ?

Pour mieux comprendre la raison pour laquelle l'Ajax pose autant de problèmes en référencement naturel, il faut tout d'abord expliquer le fonctionnement de base d'un site Internet lors du chargement des pages.

...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.