Plus le temps passe et plus on s'aperçoit que le SEO ne peut pas - et ne pourra pas - se passer des outils de meusre d'audience, domaine dans lequel Google Analytics, un outil simple et puissant, se taille la part du lion. Mais cet outil présente également quelques limites et certaines annonces récentes ont également mis en lumière quelques évolutions qui nous font nous poser quelques questions quant à son utilisation dans une stratégie de référencement naturel. Petite revue d'effectif...

Cet article fait partie de la Lettre Réacteur #132 du mois de décembre 2011

Début de l'article :

Le Web analytics fait partie des outils les plus utilisés par les webmasters ou chargés de communication soucieux de connaitre les performances des pages web. Or, certaines évolutions risquent de rendre cet outil de plus en plus difficile à utiliser.

Cryptage des URL de recherche Google en HTTPS

Après avoir crypté en SSL les données transitant dans Gmail en janvier 2010 (http://gmailblog.blogspot.com/2010/01/default-https-access-for-gmail.html), puis créé au mois de mai 2010 une version sécurisée de son moteur de recherche, accessible à l'adresse https://encrypted.google.com/, Google a frappé fort cet automne (http://googleblog.blogspot.com/2011/10/making-search-more-secure.html), en mettant en place le cryptage des données pour tous les utilisateurs connectés à leur compte Google.

Lorsque l'on est logué à son compte, les URL de recherche Google commencent donc maintenant par un HTTPS et les outils de tracking sont dans l'incapacité de connaître les informations échangées (et notamment les requêtes des internautes). Les outils seront capables de voir les visites mais sans connaître le referrer.

Google avait affirmé (http://searchengineland.com/google-to-begin-encrypting-searches-outbound-clicks-by-default-97435) que ces données cryptées représenteraient un faible pourcentage des données Analytics. Or, après plusieurs études, il s'est avéré après coup que le pourcentage de requêtes masquées s'élevait à 12%, voire plus (http://actu.abondance.com/2011/11/google-plus-de-requetes-masquees-par-la.html). Une étude de SEOMOZ faisait ainsi état d'un site où plus de 50% des requêtes étaient masquées !
...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.