Il peut arriver dans la vie d'un site web d'être l'objet d'une pénalité manuelle de la part des équipes de Google luttant contre le spam. Dans ce cas, l'une des procédures à mettre en place est de faire une demande de réexamen du site après avoir corrigé les problèmes rencontrés par le moteur. Mais comment faire cette demande ? Que faut-il indiquer comme informations dans le formulaire adéquat ? Dans quelle langue ? Quel est le délai de prise en compte de la demande ? Tous ces points sont évoqués et éclaircis dans cet article...

Cet article fait partie de la Lettre Réacteur #145 du mois de février 2013

Début de l'article :

Face à une chute brutale de son trafic organique en provenance de Google, le webmaster est souvent tenté de lancer une bouteille à la mer en utilisant le « formulaire de demande de réexamen ». Or, seule une minorité des causes de baisse peuvent être résolues par cette procédure : les pénalités manuelles.

Pour les webmasters, déterminer quand, comment et dans quel but faire une demande de réexamen n'est pas toujours très aisé. Nous allons nous attacher à clarifier dans cet article les tenants et aboutissants de cette procédure...

Qu'est-ce qu'une demande de réexamen ?

Le service de lutte contre le webspam de Google est susceptible d'infliger toute une panoplie de pénalités dites « manuelles » à des sites qui ne respectent pas les conditions générales de Google. Une fois le site marqué du sceau de l'infamie, rien ne garantit que la pénalité soit levée automatiquement après que le webmaster ait fait disparaître la cause de la pénalité de son site. Le formulaire de demande de réexamen a été créé pour permettre aux webmasters qui le souhaitent (et qui connaissent la procédure) de signaler aux équipes de Google que le message a été reçu et que des corrections ont été apportées au site. Si le message est pris en compte, cela permet au site de retrouver plus rapidement des positions « normales » dans l'index de Google.
...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.