Peut-être pensez-vous que le réseau social professionnel LinkedIn n'a pas de moteur de recherche interne. Pourtant, il existe bel et bien et peut être utilisé assez facilement en manipulant correctement ses URL. Une fois ce travail compris, les utilisations de ce moteur sont très diverses pour effectuer de nombreuses recherches et mettre en place des actions de veille. Explications...

Par Antoine Mussard


Tout à chacun connait le SEO, le SEA,  l'ASO, etc. Aussi pourrait-on penser que le concept de LIO (LinkedIn Optimisation) pourrait avoir ses propres règles afin de remonter dans son moteur de recherche. Pourtant, beaucoup de gens pensent qu'il n'y a pas de moteur de recherche sur LinkedIn. Mais si ! Il est en fait caché et fait l'objet de cet article.

Le principal contenu de linkedIn vient des posts et des articles qui sont très souvent des viviers d'informations très qualitatifs et sont le levier idéal pour trouver des prospects. Aussi est-il intéressant de savoir comment chercher dans ce contenu.

Ce n'est hélas pas possible actuellement en France par défaut, mais il est possible de reconstruire les URL du moteur de recherche anglais (ou passer son compte en anglais mais cela générera alors de gros inconvénients, comme par exemple l'envoi des invitations en anglais, etc., ce qui ne sera pas commode si vous n'êtes pas un anglophone convaincu).

Les utilisations potentielles de ce moteur de recherche interne sont pourtant multiples :

  • Veille sur la e-reputation d’une personne morale ou physique en temps réel ;
  • Veille commerciale de détection des besoins par rapport à vos services ou vos produits (orienté B2B) ;
  • Recherche d'un emploi/collaborateur en temps réel en fonction de ses compétences ou de la spécificité d’une offre.
  • Etc.
La suite de cet article est réservée aux abonnés.

Antoine Mussard
CxO de la société VRDCI Référencement (http://www.referencement-vrdci.com/)