Chaque mois, nous allons demander à une personnalité du SEO francophone sa vision du futur de notre métier à une échéance de 5 ans (au-delà on peut imaginer que c'est de la pure science-fiction). Ce mois-ci, c'est Philippe Yonnet, ancien président du SEO Camp et actuellement dirigeant-fondateur de l'agence Search Foresight, de nous donner sa vision de l'avenir de la visibilité sur les moteurs de recherche. Avec quelques secousses à prévoir pour certains si son approche se vérifie...

Par Philippe Yonnet, CEO de l'agence Search Foresight – Groupe MyMedia (https://www.search-foresight.com/).

Depuis une dizaine d'années, les Cassandres de tous bords annoncent la fin proche du SEO. Et jusqu'ici, le référencement a continué d'afficher une santé insolente et reste une approche stratégique pour capter du trafic.

Mais aujourd'hui, j'estime que nous sommes au début de plusieurs ruptures technologiques qui risquent de changer définitivement le visage de ce que l'on appelle le SEO d'ici 5 ans, et dans des proportions si importantes qu'il faudra peut-être changer le nom de notre discipline.

Paradoxalement, si la mort du SEO « à l'ancienne » s'annonce, ce n'est probablement pas la fin des experts en référencement. En tout cas de certains, ceux qui vont pouvoir s'adapter au « changement climatique » qui s'annonce. Car quelques tempêtes de force 12 sont à prévoir pour les gens qui n'ont pas encore compris dans quelle direction le train fou du progrès technologique nous emmène…

A court terme, des référenceurs écartelés entre content marketing et SEO technique

Pour le moment, les anciennes techniques fonctionnent. Google conçoit son algorithme comme un mille feuilles, où les améliorations de l'algorithme s'empilent par couches, un peu comme les strates en géologie. Mais les « vieux » principes sont toujours à l'œuvre, ils constituent les fondations sur lesquelles sont construites les fonctionnalités les plus sophistiquées. Quand Google a présenté Rankbrain, l'une des premières briques de l'algorithme utilisant des technologies d'Intelligence Artificielle, tout le monde s'était étonné d'apprendre que cet élément avait été ajouté des mois auparavant sans que personne s'en aperçoive. En fait, Rankbrain a apporté une amélioration, pas une révolution.

C'est la situation aujourd'hui. Cela pourrait changer demain, beaucoup plus radicalement. En parallèle, les attentes des éditeurs de sites web vis-à-vis du SEO, et des experts, ont beaucoup évolué, et cela change peu à peu les contours du métier.

D'un côté, on demande aux experts en SEO de résoudre de plus en plus de challenges techniques, ce qui explique le renouveau du « technical SEO ». De l'autre, les clients comprennent que la visibilité dans les moteurs de recherche demande de plus en plus de disposer d'un contenu adapté, ce qui se traduit par la montée en puissance du content marketing.

La montée en puissance du SEO technique

La maîtrise des aspects techniques a toujours constitué l'un des fondements du référencement. Pourtant, le « Technical SEO » apparait en 2018 comme un nouveau buzzword.

Il est intéressant de constater qu'il a fallu attendre la période actuelle pour qu'une telle sous-discipline apparaisse. C'est le reflet d'une réalité : pour faire un site web aujourd'hui, il faut réunir des spécialistes (développeurs front, back, infras, designers web, etc.) là ou au début des années 2000 on pouvait s'adresser à un être hybride aux talents multiples : le webmaster. Jusqu'à une époque récente, les référenceurs devaient également maîtriser des compétences multiples.

Les référenceurs d'aujourd'hui ressemblent aux médecins généralistes, qui se décrivent souvent comme des spécialistes de médecine générale. Un SEO est un spécialiste d'une discipline transverse, qui l'amène à travailler avec tous les métiers du web, qui fonctionnent de plus en plus en silo.

L'article n'est disponible ici que sous la forme d'un extrait.
Il est accessible en lecture intégrale uniquement aux abonnés à la lettre professionnelle « Réacteur » du site Abondance...

Cliquez ici pour vous abonner à la lettre 'Réacteur' !

Vous êtes déjà abonné ? L'article complet est disponible dans la zone "Abonnés". Cliquez ici pour vous identifier.

 

Plus d'infos pour les abonnés :

Plus d'infos pour les non-abonnés :