Pour compléter cette lettre, il nous a semblé intéressant de proposer une interview à un responsable "search" de Yahoo!. C'est Patrick Oqvist, Responsable marketing de Yahoo! Europe, et Diana Lee, porte-parole de Yahoo! US, qui ont bien voulu répondre à nos questions. Merci à eux.

- Le nouveau moteur de recherche de Yahoo! vient d'être lancé aux Etats-Unis et en Europe notamment. S'agit-il de la même technoogie qu'Inktomi ? Quelle a été la genèse de création de cet outil ?

P.O. : Le produit "Yahoo! Search Technology" est une combinaison des meilleures  technologies que Yahoo! détenait. Il comporte une recherche algorithmique qui est plus que la simple application de l'une des technologies qui existait déjà dans le "portefeuille" de Yahoo!. Dans ce cadre, nous avons joué sur plusieurs leviers :

- Un ensemble d'algorithmes nous assurant des résultats pertinents, riches et mis à jour.

- Un team d'ingénieurs dans le monde qui combine la connaissance et l'expérience du domaine, sous la direction de quelques "vétérans" indiscutables de l'industrie de la recherche d'information.

- L'aide des experts éditoriaux locaux de Yahoo! (les annuaires "historiques") pour s'assurer que les résultats sont localement pertinents.

- L'intégration des technologies "SpamGuard" de Yahoo! Mail pour nous aider à filtrer des urls ou des liens non pertinents ou de faible qualité.

D.L. : Il est enfait impossible de dire que YST est une "simple" amélioration d'Inktomi, d'AltaVista ou de Fast. Bien sûr, nous ne sommes pas dans la problématique de Microsoft et nous n'avons pas réécrit depuis le début un nouvel outil. Mais c'est avant tout une nouvelle plateforme, qui bénéficie d'un nouvel index et qui combine les actifs des technologies que nous possédions. Il s'agit vraiment du "best of" des trois produits de départ qui a donné un outil réellement novateur. Aucune des trois technologies de départ ne domine réellement dans YST.

- Comment se passe la localisation des résultats ? Un seul index mondial avec géolocalisation ? Un index par pays ? Par langue ?

D.L. : YST est basé sur un seul index. Il n'y a pas de géolocalisation au niveau du "search" pur. Si un français fait une recherche sur le moteur américain, il aura accès aux mêmes résultats que l'internaute d'outre-Atlantique. En revanche, nous avons travaillé sur la localisation des index, soit au niveau de la langue soit par l'analyse des liens entre les pages pour déterminer les documents devant se trouver dans tel ou tel index régional. Fast faisait très bien cette fonctionnalité de "link analysis", par exemple. Voici un exemple de fonction présente sur YST et émanant de l'une de nos technologies.

- Quelle est la taille de l'index utilisé ?

P.O. :  Nous avons augmenté la richesse et la taille de l'index de notre moteur de façon significative et nous sommes confiants dans le fait qu'il est aujourd'hui très compétitif à ce niveau sur le marché. Nous ne désirons pas communiquer plus à ce sujet car, finalement, seuls les résultats locaux sont importants pour l'utilisateur.

D.L. : L'une des raisons pour lesquelles nous ne communiquons pas encore sur la taille de l'index est qu'il n'est pas totalement finalisé. Du contenu y est encore inclus de façon quotidienne. Tout ce que nous pouvons dire, c'est que notre index n'a pas à rougir de ce que l'on peut trouver aujourd'hui sur le marché...

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.