La cartographie d'information permet de proposer une visualisation cognitive différente des données, sous formes de graphes mettant en relation les résultats entre eux. Voici deux technologies françaises, Kartoo et Mapstan, passées au crible de Marianne Dabadie, Directrice de l'Innovation de la société i-KM.

La cartographie d'information permet une visualisation des données. Sur le plan cognitif, même si les résultats sont ceux d'un moteur de recherche classique, la présentation des résultats sous forme visuelle permet de faire évoluer nos systèmes de représentation en même temps qu'évoluent les méthodes et moyens de construire et rendre actives des représentations ouvertes et diversifiées. Avec la cartographie, au-delà des informations renvoyées par le moteur, l'internaute acquiert, grâce aux modèles de représentation qu'on lui propose, la possiblité de modéliser et donc de mieux s'approprier un nouveau champ de connaissances.

Nous avons choisi de présenter deux outils français de représentation de l'information, qui restituent leurs résultats sous forme cartographique. Il s'agit de Kartoo et de Mapstan. Kartoo interroge le web et Mapstan une base de données structurée – il s'agit des dirigeants d'entreprises françaises sur http://www.societe.com/, ainsi que les domaines de compétences des membres d'un réseau social sur Viaduc. Les usages de ces deux outils sont donc différents, même si sur le plan technique la cartographie peut être considérée comme une surcouche capable de présenter sous forme graphique les résultats de n'importe quel outil de recherche, qu'il interroge une base de données fermée ou Internet.

Kartoo

Kartoo (http://www.kartoo.com/) est un méta-moteur de recherche qui propose une interface graphique en langage flash, avec une visualisation des données en 2D sur la base d'une architecture en "toile d'araignée".  La société Kartoo SA a été créée en 2001 à Clermont Ferrant par deux cousins :  Laurent et Nicolas Baleydier. Le meta-moteur de recherche, capable d'interroger simultanément les plus grands moteurs, est développé par une équipe de onze personnes qui s'attachent à proposer différentes formes de visualisation destinées à se "greffer" par-dessus les solutions de recherche actuelles.

Les fonctionnalités

Une fenêtre permet de taper de façon classique la requête de l'internaute. Dès que la recherche est lancée, le "génie" de Kartoo se met en quête de satisfaire votre requête. Techniquement, les moteurs sont "requêtés" en fonction de la langue d'interrogation de l'internaute. Actuellement, Kartoo gère un certain nombre de langues européennes, à savoir  le français, l'anglais, l'allemand, l'italien, l'espagnol et le portugais.

Le système de classement favorise les sites renvoyés par plusieurs moteurs. Chaque moteur est noté en fonction de sa pertinence selon des critères propres aux éditeurs de Kartoo, puis un dernier critère retient les sites qui permettront de tracer une carte présentant un certain intérêt sur le plan du rendu graphique. Les moteurs pouvant être interrogés sous l'interface française sont : Voila, Alltheweb, Altavista, MSN, Yahoo, Wisenut, Hotbot, Lycos, Nomade, ToileQuebec, Exalead, Dmoz, Teoma, Looksmart. L'internaute a la possibilité de désactiver la recherche par défaut et d'effectuer la recherche sur un moteur de son choix. Un filtre parental peut être activé. L'internaute peut choisir le nombre de sites restitués sous forme de carte.

Sur la carte de résultats, les sites sont présentés graphiquement sous forme de pages. En fonction de leur pertinence, ces pages sont plus ou moins volumineuses. Les thèmes transversaux apparaissent sous forme de liens entre les pages. Lorsque la souris passe sur les liens, un menu de clusters thématiques permettant d'affiner la recherche apparaît sur la partie gauche de l'écran. Ainsi à la requête  "mobilier de bureau" les thèmes transversaux "meubles de bureau", "salle de bains", "professionnel" ou encore "déco" sont proposés. Il nous a semblé lors de nos tests d'usage que l'option par défaut interroge de façon préférentielle le moteur toileduquebec. Ceci resterait cependant à confirmer à l'aide d'un test de plus grande envergure. Quand l'option par défaut est désactivée, les résultats sont très différents et parfois plus riches.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.