Résumé de l'article :

Xmarks est une sorte de couteau suisse qui se présente, comme beaucoup d'outils de ce type, comme un plugin Firefox, mais il fonctionne également sur Explorer et Safari. Il sert à organiser, classer et sauvegarder ses favoris, et à les rendre disponibles sur plusieurs PC tout en les synchronisant avec un autre navigateur. Mais il propose également un système d'aide à la recherche contextuelle tirant profit de la base partagée des bookmarks de ses utilisateurs à travers le monde... Un outil intéresssant qui deviendra encore plus efficace s'il est assez utilisé pour nourrir ses aspects collaboratifs...

Début de l'article :

Les outils d'aide à la recherche contextuelle n'en finissent plus d'envahir nos navigateurs. Après avoir présenté SurfCanyon et Chunkit en juin 2008 puis Search Cloudlet, Inquisitor, Semantifind et Juice en janvier dernier, voici Xmarks, un outil qui, comme nous allons le voir, a plusieurs cordes à son arc.

Xmarks s'appellait initialement Foxmarks, une extension pour Firefox permettant de sauvegarder ses favoris et surtout de les retrouver sur n'importe quel poste (après réinstallation du plugin et identification). Extrêmement pratique lorsqu'on jongle entre plusieurs PC.

Non seulement Xmarks offre toujours cette possibilité mais ses nouvelles fonctionnalités s'appuient totalement dessus. Il faut dire qu'il a été téléchargé plus de 14 millions de fois (toutes versions confondues) et gère près de 600 millions de favoris. Une vraie mine d'or qu'Xmarks a décidé d'exploiter en mettant en œuvre des mécanismes de crowdsourcing qui le transforment en une sorte de Delicious survitaminé.

Les fonctionnalités d'Xmarks se décomposent donc maintenant en deux catégories : Discovery et Sync & Backup, que nous allons maintenant détailler.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.