Dans le cadre d'une veille, il peut être très intéressant de suivre l'apparition de nouvelles vidéos sur le Web, traitant de sujets qui touchent à votre activité. Plusieurs outils sont disponibles pour ce faire. Encore faut-il les connaître et bien les optimiser afin de les utiliser de façon efficace. En voici quelques-uns...

Cet article fait partie de la Lettre Réacteur #152 du mois d'octobre 2013

Début de l'article :

Depuis plusieurs années maintenant, les contenus vidéo en ligne connaissent une croissance impressionnante. Sur Youtube par exemple, ce sont plus de 100 heures de vidéos qui sont déposées (upload) chaque minute, un chiffre qui va croissant puisqu'il était de 48 heures en 2011 et de 72 heures en 2012 (http://www.youtube.com/yt/press/fr/statistics.html).

Cette croissance est bien sûr entretenue par une « consommation » accrue de vidéos par les internautes. Ainsi aux Etats-Unis le nombre d'internautes adultes qui utilisent des sites de partage de vidéo est passé de 33% en 2006 à 72% en 2013 (http://pewinternet.org/Reports/2013/Online-Video/Main-Findings/Online-video-2013.aspx). Les contenus vidéo sont par ailleurs boostés par les nouveaux supports. Ainsi, le nombre d'utilisateurs de smartphones en Europe ayant regardé une vidéo ou la télévision sur leur appareil a plus que doublé en un an (+112%) (Etude ComScore MobilLens 2013).

Pour les veilleurs de tous horizons, ces contenus peuvent devenir une manne. On voudra les surveiller pour y trouver de l'information sur la concurrence :

• le dernier discours d'un PDG ;
• un produit de ce même concurrent présenté dans une vidéo que l'on s'empressera de remettre au service R&D pour un exercice de reverse engineering ;
• des vidéos d'employés d'une usine présentant en arrière-plan les lignes de production ou d'autres locaux potentiellement intéressants ;

Mais aussi des vidéos :

• où l'organisation pour laquelle on travaille sera citée positivement ou négativement. On entre alors dans le domaine de la veille en e-réputation ;
• qui en disent trop ou portent atteinte aux intérêts de notre organisation.

...

La suite de cet article est réservée aux abonnés.